En case study - standfirst

La pêche au homard dans le Maine, USA

Le homard américain représente, en termes de valeur, plus de 80 % des ressources marines du golfe du Maine, mais ce succès économique a un prix écologique.

R. Kleine/Flickr

R. Kleine/Flickr

Cette étude de cas illustre comment on peut passer à côté du lien entre systèmes socio-économiques et écosystèmes. Le homard américain représente, en termes de valeur, plus de 80 % des ressources marines du golfe du Maine, mais ce succès économique a un prix écologique. L’épuisement progressif des stocks de cabillaud, merlu, aiglefin, flétan et oursins a conduit à ce qui est presque une monoculture du homard et à la vulnérabilité de celle-ci. Ailleurs, une telle densité de homards a en effet précédé l’apparition de maladies touchant la carapace des homards. Un scenario similaire aurait, dans le Maine, des conséquences dévastatrices pour les plus de 7 000 pêcheurs de homard et pour les industries satellites qui en vivent.